Le bredouille et celui qui ne l’était pas

On est vendredi. Confinement J+3. Au programme: (télé)travail et logistique minimale. Je prends la voiture, mon courage et me mets en route. Direction mon supermarché habituel.

On a beau le savoir mais quand on est devant ça fait quand-même un choc. Devant l’entrée un barrage filtrant. La file est déjà longue. Je n’affectionne pas particulièrement cette activité qui consiste à remplir un caddie contre paiement. Je décide de ne pas rester – non sans avoir déversé mon fiel dans l’oreille de ma douce et tendre (hashtag sharetheload) – ; mais avant de quitter les lieux je voudrais jeter les restes de mes grignotages compulsifs stockés dans un sac normalement dédié au transport des surgelés (c’est que je suis un rebelle moi…).

C’est donc tout gaillard que je me rapproche d’une poubelle en vue de réaliser la tâche que je me suis fixée. Le gardien du barrage me repère et me rappelle qu’il m’est interdit de pénétrer dans son antre avec un sac. Fût-il estampillé du logo de son magasin et dédié au respect de la chaîne du froid. Je porte à sa connaissance mon intention de ne pas intégrer la file des chalands. Il opine du chef pour me signifier qu’il a reçu le message. Et c’est à ce moment que cela se produisit.

Alors que je m’en retournais vers mon véhicule, je fus hélé par un individu poussant un chariot bien garni avec l’air satisfait du chasseur qui a rempli son devoir et ainsi justifié de son utilité au sein du groupe social. Il me priait de rester courtois avec le personnel du magasin qui n’en pouvait rien. Et de me rappeler qu’il fallait être content qu’il restât ouvert afin que les citoyens ne manquassent de rien.

Le mec il a fait ses courses. Il va entrer chez lui. Content. Satisfait. Je suis bredouille. Et un peu énervé. Il se sent investi d’un mission: celle de prendre la défense de gens que je n’ai par ailleurs pas agressé. Le mec il a fait ses courses. Il est content. Satisfait. Il se sent investit d’une mission. Celle de me faire ch…

Situation potentiellement explosive. Hashtag “Mort aux cons”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils