Participer à la lutte contre le coronavirus en télétravaillant

L’Italie, la France – qui en durcit d’ailleurs les conditions – , l’Espagne, la Belgique, les USA… et maintenant le Royaume-Uni.  La liste des pays prenant des mesures de confinement s’allonge chaque jour. Des milliers de travailleurs sont contraints au télétravail. Autant d’ordinateurs connectés (Instagram, YouTube, Facebook, Netflix ont réduit leur débit afin de ne pas engorger le réseau).

Peut-être que, pianotant, certains, à l’instar de votre serviteur, se sont demandés comment ils pouvaient apporter leur pierre à l’édifice. Pensée vite étouffée par un vague sentiment d’impuissance, chassée par la notification annonçant la enième vidéoconférence de la journée; ou endormie par la bonne conscience. En restant chez moi, je sauve des vies. Pas faux. La journée se termine sur ce pansement: “en restant chez moi je sauve des vies”.

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. J’ai déménagé mon espace de travail. Je suis dans ma cuisine, elle est inondée de soleil et sur mon écran s’affiche un article intitulé: Aider la recherche à trouver un remède contre le Coronavirus, c’est possible depuis chez soi.

Le projet “Folding@Home” consiste à relier des milliers de machines entre elle pour mettre en commun leur puissance de calcul.  On obtient alors un super ordinateur, capable d’effectuer des trillions de calculs chaque seconde. Objectif: plier et déplier des protéines, en particulier celles qui compose le Covid-19, pour trouver des points d’attaque thérapeutique.

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres.  Aujourd’hui je participe à la lutte contre le covid-19. En travaillant. Aujourd’hui je suis un folder.  Et vous?

Rejoindre le projet

I am One in a Million

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils